Cause de la migraine : Une explication des années 30

0
127
views

Cause de la migraine : comment

expliquait-on sa cause à l’époque de

nos grands-mères

 

Ce n’est pas d’hier que l’on cherche la cause de la migraine sans la trouver. On avait fini
par supposer qu’il s’agit d’une manière de spasme qui ne laisse pas de trace et nombre
d’autres théories n’étaient pas venues simplifier la question.
Le Dr Faroy ( docteur du début du siècle) vient de reprendre cette étude de la
migraine et de la compléter en multipliant les observations qui assurent la participation du foie.
Sur les deux cents observations que cet auteur a recueillies, il a relevé, relativement aux symptômes hépatiques, le pourcentage suivant : affections vésiculaires,
130 observations, soit 65%  : congestions hépatiques sans atteintes vésiculaires.
48 observations, soit 24 % ; troubles digestifs variés, 22 observations, soit 11 % Les troubles hépatiques au cours desquels on observe les migraines sont très variables : ou bien, dit Faroy, ils correspondent à des vésicules douloureuses, ou bien à des congestions actives du foie avec augmentation de volume et sensibilité variable de l’organe ; ou bien enfin à un état d’hépatisme (cholémie) ou de dysfonctionnement hépatique plus ou moins latent chez des malades présentant uniquement des troubles
gastriques ou intestinaux.
Il est cependant certain que tous les hépatiques ne sont pas des migraineux. Sans aucun doute. Mais tous les migraineux sont des hépatiques. Dans ma petite sphère médicale, personnellement, j’avais déjà fait cette observation, mais je ne voyais pas le foie jouer un
rôle aussi capital. Rôle important à connaître car de là va sortir un  traitement de ces migraines dans lesquels le facteur hépatique est au premier plan.
Les migraineux s’adressent au classique cachet. Chacun d’ailleurs a le sien, celui qui lui réussit. Les migraineux ont raison, quand le mal de tête unilatéral vous prend avec le cortège qui le suit : nausées, photophobies, douleurs, etc., le mieux que l’on ait à faire,
c’est de prendre le cachet sauveur. Mais ce n’est pas là un traitement, à proprement parler. Ce qu’il faut faire, c’est instituer une médication causale, ayant en vue le fonctionnement du foie et, à ce titre, deux « secteurs » d’hygiène sont obligatoires : l’alimentation et l’exercice physique Le but étant de ménager le foie, organe qui parmi
ses fonctions nombreuses, compte celle de la neutralisation du poison, il faut donc lui éviter la toxicité  alimentaire et par conséquent ne consommer que des aliments de première fraîcheur. Le corollaire de ce théorème, c’est l’exercice physique. La contraction
musculaire, en effet, « brûle ce qu’on a adoré » et par conséquent « liquide » ou plutôt aide les organes éliminateurs, les émonctoires à liquider les produits de la digestion.
En observant ces deux lois d’hygiène, les migraineux de cause hépatique verront diminuer le nombre de leurs migraines, et leur Intensité, et les migraineux à foie « qui ne va pas très bien » sont certainement la grande majorité.

 

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Aspirine-1923.jpg

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here