Beauté naturelle du visage : être belle au naturel

0
2189
views

C’est dans les vieux pots que l’on fait les plus jolis minois!

Beauté naturelle du visage : La beauté au naturel en toute simplicité

Les formes les plus parfaites profitent peu à une femme, si elle ne possède aussi ce luisant qui est la dernière touche, le poli par excellence, d’une belle forme. A quoi bon une épaule potelée ou un cou bien arrondi, s’il est en même temps terne et rude? Quel charme peut-on trouver dans le bras le plus élégamment modelé, si la peau en est grossière et calleuse? Il est assez probable qu’une râpe, quoique moulée en forme du plus charmant bras de femme possible, aurait peu d’attrait pour un homme de goût.
Je dois vous dire, mesdames, et vous pouvez faire profit de mes paroles, messieurs, que le grand secret pour acquérir une peau à la fois belle et luisante consiste en trois simples choses : la tempérance, l’exercice et la propreté.

Une jeune dame, fût-elle -aussi jolie qu’ Hébé, aussi charmante que Venus elle-même, détruirait bientôt ses attraits par la trop bonne chère.  Ce n’est pas tant la quantité que la qualité des plats qui produit ce mal.
N’usez, par exemple, que de café fort, de pain chaud et de beurre, et vous avez un régime des plus pernicieux pour la beauté. L’habitude prolongée de graisses chaudes finit par déranger l’estomac, et créant ou augmentant les désordres biliaires, répand insensiblement sur la peau une couleur jaune et blâme. Au repas du matin, succède
un long jeûne qui dure de dix heures jusqu’à cinq ou six du soir, moment du dîner-, et la beauté affamée se met à table, pour assouvir un vif appétit avec des soupes fortement épicées; des viandes et du poisson rôtis, bouillis, grillés et frits; de la venaison, des tartes, des confiseries, des glaces, des fruits, etc., etc., etc. Combien la constitution ne doit-elle pas souffrir en essayant de digérer ce mélange ! Comme le teint échauffé témoigne de la combustion intérieure ! Qu’une élégante dame reste fidèle à cette funeste habitude, qu’elle y ajoute celle des veilles tardives, et son miroir lui dit bientôt « que tous
nous nous fanons comme la feuille. Le ferme tissu des formes arrondies fait place à une douceur Basque, ou à une maigreur livide, ou à l’inexorable consomption. La peau, naguère si belle, prend un caractère de rigidité pallide ou de rougeur bouffie, que la pauvre victime déçue considère encore comme les roses de la santé et de la beauté. Et quand elle a conscience de sa position, afin de réparer les ravages, elle a recours aux bourrelets pour donner des formes là où il n’y en a point; aux corsets d’acier, pour réduire en formes la hoursoulure chaotique des chairs, et aux peintures pour corriger un teint plombé. Mais toutes ces tentatives sont vaines.
Non ! si la dissipation, les veilles et les excès ont une fois naufragé le coquet navire des charmes féminins, il n’est point au pouvoir d’Esculape lui-même de restaurer la barque brisée et de la relancer, pimpante, séduisante, sur l’océan de la vie.

La propreté est un sujet de considération indispensable pour avoir une belle peau. A cet égard l’usage des bains tièdes est le meilleur cosmétique que je puisse recommander
à mes lectrices. Les ablutions enlèvent les impuretés corporelles accidentelles et font disparaître les obstructions cutanées. De plus, en conservant à la surface du corps son brillant naturel, elles préviennent une foule de désordres imminents. C’est par ce moyen que les femmes de l’Orient rendent leur peau aussi douce et aussi belle que celle des plus délicats bébés. Je désirerais que toutes les belles femmes, mais principalement celles qui habitent les grandes villes, fussent convaincues qu’elles ne peuvent conserver l’éclat de leurs charmes sans s’adresser chaque jour à cet agent purificateur. Elles devraient regarder la baignoire comme un article aussi indispensable dans leur maison que le miroir.

Source: http://gallica.bnf.fr

Crédit photo: Pixabay

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here