Cheveux blanc teinture naturelle

0
3226
views

C’est dans les vieux pots que l’on fait les plus jolies mèches d’argent

Cheveux blanc teinture naturelle:

L’hiver avant l’heure

Les cheveux blancs dont la mode, enchanta les siècles derniers et que les toutes jeunes femmes, alors, se créaient de façon factice, sont aujourd’hui redoutés et maudits. Combien n’acceptent pas avec résignation leur venue, et, par tous les moyens, luttent pour les dissimuler. Ne sont-ils pas l’aveu de l’âge de la vieillesse qui approche?

Pas toujours, cependant, car ils ont d’autres causes. Sous l’in­fluence brusque d’une grande émotion, d’une peur, d’un deuil, ils apparaissent parfois tout à coup. Marie-Antoinette blanchit en une nuit.

Fils d’argent, il n’y a pas d’âge précis pour la venue de cette neige. Des femmes sont blanches à 35 ans. D’autres ne le sont pas encore à 70.

Les blondes paraissent blanchir moins vite.que les brunes. Mais, le plus souvent, la « canitie » est progressive. Le surme­nage, les soucis, les chagrins, les maladies arrivent à la déter­miner, et les cheveux prennent trop tôt cette teinte poivre et sel, où le sel, hélas, va croissant.

Que se passe-t-il en réalité?

Chaque cheveu est un organe creux renfermant à l’intérieur une sorte de moelle diversement pigmentée, qui donne la cou­leur. C’est la disparition de cette substance pigmentée qui pro­duit la décoloration, c’est-à-dire la blancheur. Si elle ne provient que d’une récente maladie ou d’un trop long surmenage, on a le droit d’espérer que le repos ou le retour à la santé ramèneront naturellement les principes colorants qui, en se répandant dans le bulbe des cheveux, leur rendront leur couleur première.

Comment ne pas grisonner ?

Il faudrait ne pas vieillir. L’œuvre du temps est inéluctable. Soumettez-vous.

N’arrachez-pas vos cheveux blancs, car ils repousseront , pareils et ce sera une peine inutile.

Si l’on mène une vie tempérante, tranquille, exemple de sou­cis, avec une hygiène générale intelligente, on peut espérer ne pas grisonner trop vite.

Certaines précautions peuvent être prises. Usez le moins pos­sible, par exemple, du fera Iriser qui a vite fait de décolorer les cheveux, n’employez, en vous lavant la tète, ni lotions trop froides, ni lotions trop chaudes.

Pour rendre aux cheveux qui commencent à grisonner leur couleur primitive, vous pouvez vous servir d’une décoction de thé très forte. Mouillez à l’aide d’une brosse à longues soies. Une infusion d’écorces de noix vertes, sera, de même, efficace.

 

Une vieille actrice anglaise, qui n’avait pas grisonné, préten­dait le devoir à une préparation, fort simple, dont elle usait en se coiffant, et qui était composée ainsi : lard de porc 120 grammes, blanc de ba­leine 8 gr. et oxyde de bismuth 8 gr.

Il est rare pourtant que le temps laisse votre tête indemne. Subissez sa loi avec philosophie, ou alors il vous faudra avoir recours aux savantes tein­tures, d’un usage bien délicat et souvent néfaste. Pourquoi ne pas accepter ces fils d’argent qui encadrent si joliment vos tempes, et peu à peu votre front, et qui sont, comme une auréole?

 

Source : https://pxhere.com/fr/photo/752421

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here