Poupée de chiffon : Comment recycler son tissu et faire une heureuse !

0
1336
views

C’est dans les vieux pots que l’on fait les plus jolies poupées

Poupée de chiffon : Comment recycler

son tissu et faire une heureuse !

Avec les chiffons de vos réserves, vous pouvez faire, pour votre petite fille et celles de vos amies, une série de poupées dont vous variez les costumes selon votre fantaisie… et celle de vos morceaux de tissu.
A l’aide du patron reproduit ici, taillez le corps de la poupée dans une solide satinette,
du drap, du feutre ou du coutil rose, ayez soin de laisser 1 centimètre en plus
pour les coutures. Assemblez deux par deux les jambes, les bras en laissant dans le
haut une ouverture suffisante pour le bourrage. Faites dans le bas du buste la grande
pince indiquée, laissez l’encolure ouverte.


Assemblez les deux profils de la tête ABC du morceau du dessus que désigne
les mêmes lettres. Laissez également l’encolure ouverte.
Le bourrage qui doit être très tassé se fera en kapok, en petits morceaux de chiffons finement coupés ou mieux encore en très fine fibrette de bois dans laquelle on expédie les fruits de choix et que vous trouverez à discrétion chez le premier épicier venu. Ce bourrage terminé fermez tous vos membres, sauf le buste.
Modelez légèrement la tête pour lui donner une forme plus humaine. D’un point piqué, comme à un matelas, marquez la place des yeux. Cousez au milieu de la figure un petit tampon de chiffon en forme de nez. mettez un peu d’ouate pour bourrer les joues.
Sur le tout, tendez soigneusement un morceau de peau de chamois humide (une peau à argenterie) que vous cousez tout autour du visage et du cou. Peignez à l’huile ou brodez les yeux étonnés, la bouche rouge, fardez les joues avec un peu de pastel écrasé ou
votre propre fard. Avec de l’étoupe, de la laine, de la soie artificielle faites des cheveux que vous disposez à votre goût. Introduisez le cou dans l’encolure du buste, rabattez et cousez tout autour.
Avec une grosse aiguille à canevas enfilée d’élastique rond, transpercez de part en part, bras, buste et autre bras. Même travail aux .jambes ainsi que vous le montre le croquis, nouez serré l’élastique. La poupée peut s’asseoir et tendre les bras. Habillez-la ensuite.
Notre modèle photographié ici reproduit un petit costume 1860. Robe en taffetas à volants montés sur un fond d’organdi, petite veste de velours, cabriolet de feutre à rubans.

Source:https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Omry_le_pele_mele_1907_juin_00600.jpg

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here