Traiter les rides naturellement : Méthode ancienne et efficace

0
213
views

 Traiter les rides natuellement! Une méthode naturelle qui a fait ses preuves

Ô ma jeunesse, trop tôt enfuie, que n’ai-je fait pour te conserver ?

Je passerais des jours et des nuits à vous narrer mes luttes épiques, et c’est tout un poème que mes fréquentes apparitions chez les coiffeurs à la mode.
A Paris, à Londres, à Vienne, que sais-je encore? Dans toutes les grandes villes enfin par
où j’ai passé, que n’ai-je su résister à l’appât de vitrines tentatrices!
Les lutins m’apparaissaient sous forme de petites boîtes munies d’outils d’ivoire, accompagnés de légendes explicatives.
C’était, à les entendre, un remède sûr et d’emploi facile, et les rides allaient disparaître comme par enchantement!
Puis, penaude et confuse après tant d’essais infructueux, mais toujours disposée par une incorrigible crédulité à me laisser tenter et circonvenir, je ne redoutai pas de m’adresser à  des personnes qui en de pompeux prospectus affirmaient guérir par le massage
du visage les affections que je voulais à toute force chasser.
Et vous verriez comment une vieille femme de bientôt 80 ans dont le visage était comme boursouflé de rides à l’approche de la quarantaine, a pu, en renonçant à l’emploi de remèdes surannés, se composer une physionomie qui rappelle, si je ne m’abuse, la physionomie gracieuse et la figure ronde et pleine qu’elle présentait aux yeux ravis, à l’époque du mariage.

Si vous voulez à toute force sinapiser votre visage, essayez l’application
nocturne sur vos rides les plus profondes de compresses imbibées par parties égales d’eau de rose et d’eau boriquée, et couvrez-moi le tout d’un petit bout de cachemire.
Ce sera, du moins, plus élégant! Mais j’y pense ! Vous ne faites toutes ces tentatives que
pour ne point vous calfeutrer at home; mais par ces temps incertains, un air frais et vif vous pourrait surprendre.
Eh bien! pour en éviter les inconvénients, je vous conseille, Mademoiselle et vous voyez
que je ne suis pas l’ennemie déclarée de toutes les préparations d’enduire légèrement votre visage d’un mélange de quelques gouttes d’huile de vaseline et d’anoline ou de tout autre corps gras neutre.
Et si par hasard vous souffrez de quelques gerçures, traitez-les au moyen de glycérine neutre,d’eau bouillie et d’eau oxygénée neutre par parties égales.

Les plis dont nous avons à nous inquiéter ici sont les plis pathologiques.
Ces plis-là se forment au front, autour des yeux, du nez, et des lèvres, et sur le cou,
pour ne parler que de la partie supérieure du corps.
Ce sont comme autant de murailles de la Chine, d’aspect terrifiant, mais d’accès commode.
Ai-je aussi besoin de vous dire qu’il faut naturellement éviter autant qu’on peut, durant le traitement, de froncer la peau, et que si vous apercevez la moindre plissure provoquée par le défaut d’attention, il vous appartiendra de suite d’égaliser la peau à l’endroit meurtri, par la pulpe d’un de vos doigts, que vous aurez trempé dans un peu de poudre de riz, exempte de tout parfum!
En examinant de près certaines rides persistantes, on voit que le derme, c’est-à-dire la couche profonde de la peau, a contracté des adhérences avec les tissus sous-jacents.
C’est à ces adhérences qu’il faut songer à faire la guerre, et la première manœuvre consiste à les détruire pour faire disparaître les rides.
Et savez-vous comment je m’y prends à cet effet? Je saisis le pli cutané entre le pouce et
l’index, trempés dans de la poudre de riz légèrement humectée par un corps gras neutre, si le pli est profond; et j’évite surtout l’emploi de la vaseline, que le commerce livre rarement à l’état pur.
Après avoir ainsi soulevé la peau, je la déplace lentement et sans violence, transversalement par rapport à la ride.
C’est le moyen de rompre les adhérences et de rendre la peau libre. Puis, je frictionne légèrement tout le long de la ride; je trace à l’entour de la peau comme de de petits cercles, en prenant soin de ne pas glisser; et, en fonctionnant avec une certaine
force, j’attire peu à peu la peau à l’aide de la pulpe digitale, j’égalise ainsi le tissu conjonctif, et je fais disparaître la rainure qu’ont formée les adhérences avec les tissus profonds.
Ce travail exige naturellement quelques minutes d’exécution; mais on entrevoit un résultat
immédiat;la ride apparaît moins visible. Et vous voilà du coup encouragée et rassurée!
Mais ce n’est pas à un spectacle miraculeux que je vous convie; et il est naturel qu’une ride qui déjà compterait une longue existence, soit quelque peu rebelle et mette moins de facilité à s’en aller qu’une ride de plus fraîche date.
Je
Et ne vous lassez pas, entendez-moi bien. Provoquez autant de séances qu’il sera nécessaire et continuez-les pendant une période assez longue, s’il est besoin.
Ce sera le moyen d’obtenir plus vite un bon résultat.
Et vous pourrez alors ce qui vous sera aussi moins coûteux vous livrer vous-même à des
manipulations sur votre personne, et les répéter plusieurs fois par jour si le cœur vous en dit.

Source gallica.BnF.fr

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here